Historique du club

Survol du club…

En plus de 36 ans d’existence, le club Handisport Béziers peut se vanter d’un prestigieux palmarès :         422 titres de champion ou de vice-champion régionaux et nationaux, 224 de champions de France,         21 d’Europe, 23 du Monde et 25 titres Paralympiques.

 
 

Le club a débuté en 1981, en organisant à Béziers, le 15e Championnat de France d’Athlétisme, et ce n’est que deux ans plus tard que ses champions feront couler des larmes d’émotion. Qui aurait cru en ce temps-là, que Serge Cama1 se classerait 7e du 1er Grand Prix de France d’U.L.M. Qu’un certain Tristan Mouric2, nouveau sociétaire du club Handisport Béziers, serait sacré champion de France et champion Paralympique de Ski Alpin en 1984 et, que son collègue, Pascal Thévenon3 monterait sur les podiums des championnats de France et d’Europe de Cyclisme, et remporterait la Coupe du Monde. Dès cette année-là, l’esprit handisport allait réellement se concrétiser. Dans son désir de découverte de nouveaux horizons, le club biterrois, organise le premier stage d’escalade dans le massif de la Clape, où Frédéric Lacombe, amputé fémoral, ouvre dès le deuxième jour, une nouvelle voie, qui sera baptisée « Le Poids des Maux le choc des Polios ». 

La chasse au trésor continue à nous faire rêver. En 1987, Tristan Mouric, le sportif le plus titré de la région s’attaque, à Grenoble, au record du monde de l’heure sur piste. L’anneau olympique lui est ouvert et, c’est sa marraine de cœur Jannie Longo qui lui fera le « timing ». Ce record-là, sera établi avec 38,544 km parcourus dans l’heure. Tristan et les couleurs du club Handisport Béziers entrent alors dans la légende. Bien heureux ceux qui étaient du voyage. Cela fut un moment intense de sport. Les records allaient alors se succéder et s’accumuler dans l’escarcelle du club biterrois : Pascal Thévenon et Jean Seyssel4 en Cyclisme sur route, l’unijambiste Jean-Marie Albouy5 deux fois champion d’Europe en Planche à Voile, Christophe Carayon6 et Thierry Corbalan7 en Athlétisme, Serge Fraikin1, au Tir à l’Arc.

Marathon Capitales Europe

En 1988, Michel Douard8 en Ski Alpin, pour son unique participation à ce niveau de compétition, regardera Tristan Mouric monter sur les plus hautes marches du podium Olympique aux Jeux d’hiver à Innsbruck. La même année, aux Jeux d’Été de Séoul, avec son confrère cycliste Pascal Thévenon, médaillé de bronze, Tristan réussira un doublé exceptionnel d’or. En 1989, il pulvérise son propre record du monde de l’heure en cyclisme sur la piste de Mexico avec 40,417 km. 

Cyclisme Mouric

Aux Jeux Paralympiques de Tignes-Albertville, seule la médaille de bronze est accrochée au cou de Tristan, mais les jeux de Lillehammer lui permettent de devenir double champion et double vice-champion olympique. Quant à Christophe Carayon, après ses deux médailles d’or et celle de bronze, aux J. O. de Barcelone, il devient en 1994, champion du monde d’Athlétisme et médaillé de bronze aux J. O. d’Atlanta en 1996.

Ski alpin Mouric 94

Le festival continue avec, sans repère temporel, Gérard Caillet8 en Ski Alpin et Marie-Claude Fabre4 en Tennis de Table, Bernard Redon9 en Haltérophilie, Caroline Roques4 ou Denis Roig4 en Escrime et Alain Le Forestier1 en Tir Sportif. Telle est ainsi une petite liste de nos athlètes biterrois qui ont obtenu des résultats.

Avec en prime ce que Michel Douard appelle « quelques originalités » en réalité de véritables exploits : en effet, en 1990, Georges Abbamonte1, Henri Sahuquet5 et Michel Douard se lancent sur leur fauteuil roulant pour se mesurer au macadam qui relie Béziers à Helsinki, soit un périple, aller-retour, de 4 500 km en 29 jours. Une aventure originale en équipe, où se mêleront les difficultés et les joies, les souffrances et les satisfactions.

Le Trans Canal Bordeaux-Béziers en 1991 est quant à lui un sacré défi en kayak, consistant en un périple de 470 kilomètres via la Garonne, le Canal Latéral puis le Canal du Midi. Chacun se souviendra de la « Sahuquette » que le sympathique Henri Sahuquet avait mise au point pour extraire les sportifs et leurs embarcations de l’eau et du formidable élan de sympathie que la ville de Béziers a manifesté lors de leur arrivée aux neuf écluses. De l’exploit en alpinisme du jeune hémiplégique, Yannick Lafargue, qui a effectué, en autonomie, l’ascension des 900 m du Half Dome dans le Nevada…

En 1999, lors du 1er Merathon International de Guadeloupe, Michel Douard8 et son compère Gérard Hellec0, en kayak de mer K2, gagneront, contre des équipages valides, les trois courses.

 

Canoê 2

Parallèlement aux brillants résultats acquis à Sydney par sa nouvelle équipe d’Athlétisme composée, entre autres, de Laurent Cabrol10 recordmen de 100 km, de Xavier Le Draoullec11 et Lutoviko Halagahu5 respectivement vice champion et champion Paralympiques, en Natation le jeune Pierre Valette5 s’inscrit comme un futur grand de cette discipline en remportant, à 16 ans, le titre de champion de France catégorie senior. Le club joue la carte de l’accessibilité au plus grand nombre et propose des activités de loisirs et de découverte qui répondent de plus en plus à l’air du temps.

Enfin pour célébrer le 20e anniversaire de sa création, en 2001, Handisport Béziers a organisé, et remporté le Championnat de France Interclubs d’Athlétisme Handisport. Cerise sur le gâteau, la saison suivante, c’est le doublé historique de champion de France debout et fauteuil. Malheureusement 2003 ne sera pas l’année de la passe de trois pour conserver définitivement le trophée « Coupe de France ». L’équipe Biterroise, diminuée d’un tiers de son effectif soit 4 forfaits pour blessures, se contentera de la 3e marche du podium. Une sacrée performance, car les équipes finalistes avaient 23 et 20 athlètes engagés face à nos 8 challengers.

Avec 2004, l’année des Jeux Paralympiques d’Athènes le club a renoué, une nouvelle fois, avec les plus hautes marches des podiums en glanant 2 bronze et 1 argent en relais athlétisme 100 et 400 m. Cette même année le jeune Pierre Valette accède à plusieurs reprises au titre de champion de France en étant surclassé.

E Lacroix piste

2005 sera à la fois l’année d’un nouveau défi de Didier Benguigui6, participant au 20e Marathon des Sables, soit 240 km en auto suffisance alimentaire et de l’éclosion de nouveaux talents avec Philippe Ramon11 3e au Championnat d’Europe en Pentathlon et notre benjamine de 16 ans, Orianne Lopez5, qui, pour sa première année de compétition, est devenue Championne de France Indoor de lancer et surtout double Vice-Championne du Monde des – de 20 ans au poids et combinés.

De 2007 à ce jour, Didier Benguigui6 en spécialiste de l’Ultra Trail a parcouru 12 Marathons des Sables soit chaque fois ± 250 km en autosuffisance alimentaire avec ses guides.

En 2008, Xavier Le Draoullec11 ne sera pas couronné une nouvelle fois à Pékin, aux Jeux Paralympiques en ne terminant qu’à la quatrième place du relais. Par contre, Orianne Lopez5 sera consacrée Championne du Monde des – de 23 ans tout comme son compère Jean-Baptiste Alaize11. Après sa tentative infructueuse de 2008, Johny Fleuris10 réussira en 2009 la « Diagonale des Fous » soit un périple de 150 km avec un dénivelé positif et négatif de 9 000 m. Une nouvelle première mondiale réalisée par un handisportif.

2012 sera l’année de consécration pour Orianne Lopez5 qui gagnera sa sélection pour les Jeux Paralympiques de Londres. Elle terminera finaliste du 100 m.

Orianne longueur

C’est en 2014 que Paul et Alexandre Lloveras6 glaneront leurs premiers titres en championnat de France grâce à leur guide Vincent Bigel. Depuis ils ont intégré le pôle espoir d’athlétisme handisport afin de poursuivre leurs études et continuer leur passion avec de multiples titres de champion de France ou de vice champion de France.

La section tandem a pris son essor en janvier 2015. Un souhait d’Enzo, une réalité qui a été consacrée en 2016 par la Fédération Française Handisport avec la remise du Label Club.

En 2016, Orianne Lopez5 n’aura pas réussi ses qualifications aux Jeux Paralympiques de Rio Janeiro alors qu’elle se sentait bien plus forte qu’en 2012 pour les Jeux Paralympiques de Londres.

De nouvelles étapes seront franchies, mais les pages du sport ne sont jamais écrites d’avance et il y aura toujours de la détermination et de l’adversité dans l’air, car avec « Handisport, il n’y a pas d’invalidité mais toujours des capacités ! »

0 valide, 1 paraplégique, 2 amputé bilatéral, 3 amputé supérieur, 4 locomoteur, 5 amputé fémoral, 6 malvoyant, 7 double amputé supérieur, 8 poliomyélite, 9 infirme moteur cérébral IMC, 10 plexus brachial, 11 amputé tibial.